Modifications des étiquettes, ce qu’il faut savoir

Les pesticides ont amplement fait les manchettes au Québec, dans la dernière année. Plusieurs matières actives sont sous la loupe et différents changements seront à considérer pour les saisons à venir .

Suite au resserrement des règles pour le chlorpyrifos et les néonicotinoïdes depuis 2019, certaines étiquettes de produits de cette famille subissent des modifications. La possibilité d'application au sol dans les petits fruits, les cucurbitacées en champ et les légumes-fruits, entre autres, n'est plus mentionnée sur les étiquettes de l’Admire® et de l’Actara®. Il est aussi interdit d'appliquer ces produits avant et pendant la floraison de plusieurs cultures. Pour le Titan®, une seule application par année sera permise dans les cucurbitacées. Les producteurs les plus concernés par cette restriction sont, par exemple, ceux qui font un traitement dans le sillon contre les doryphores. Pour le moment, peu d’alternatives s’offrent à eux, autres que les traitements foliaires. À noter que la date limite pour l’utilisation des produits ci-dessus selon les conditions de l’ancienne étiquette est le 11 Avril 2022. Pour certains insecticides, comme le Decis®, le Mako®, le Lannate®, les changements touchent plutôt les mesures de sécurité, les zones tampons ou le nombre maximal d’applications annuelles. 

En ce qui concerne les fongicides, plusieurs retraits sont à venir d’ici 2021. Le métirame (matière active contenue dans le Polyram® et le Cabrio Plus®) n’était plus permis ailleurs que dans la pomme de terre, c’est pourquoi les produits qui en contiennent ne seront plus disponibles. Le Quintec®, certaines préparations de Rovral®, le Ferbam® et le Zirame® seront aussi retirés des tablettes pour des raisons de santé humaine ou environnementale. De façon générale, les producteurs utilisent déjà des nouveaux produits contrôlant plus de maladies ou permettant une meilleure gestion de la résistance. Les modifications d’étiquettes les plus marquantes sont celles apportées au chlorothalonil, la matière active du Bravo® et Echo®. Pour les producteurs de pommes de terre, ces produits seront vendus uniquement dans un format de 450 litres incluant un adaptateur spécial pour une manutention en circuit fermé. Pour les autres cultures, il y aura toujours le petit format et le solupak. Par contre, le nombre d’applications permises a changé selon les cultures, donc il faut prendre le temps de le vérifier.

Finalement, quelques matières actives largement utilisées sont actuellement en cours de réévaluation. Le linuron (Lorox®), le lambda-cyhalotrine (Matador®), le phosmet (Imidan®) et le mancozèbe (Manzate®) sont des exemples. N'hésitez pas à consulter votre conseiller(ère) Agrocentre si vous avez des questions !

Toujours se référer aux étiquettes de produits de protection des cultures pour une utilisation raisonnée. Elles incluent des directives d’emplois et des mesures de protection pour l’utilisateur et l’environnement.


Apprentissages chez nos voisins du Sud

Il y a quelques semaines, des conseillers horticoles du réseau Agrocentre se sont rendus en Floride pour visiter


Essais dans le maïs sucré

Comme vous le savez probablement, depuis l'automne 2018, les néonicotinoïdes de la classe 3A, soit ceux qui


Les alternatives au chlorpyriphos dans les crucifères

Depuis maintenant deux ans, des modifications ont été apportées à la réglementation sur les pesticides afin de réduire