Rappel !

Depuis le 8 mars 2018, vous, producteurs agricoles, devez tenir à jour un registre d'application des pesticides et le conserver pendant 5 ans minimum.

Produits touchés : TOUS !

Des herbicides aux poisons à rats (classes 1 à 3) ! Il est à noter que depuis le 8 septembre 2018, les pesticides de la classe 3A (néonicotinoïdes enrobant les semences de certaines cultures) doivent eux aussi être inscrits au registre avec le numéro de la justification agronomique encadrant leur utilisation, le nom et le numéro de membre de l'Ordre des agronomes du professionnel qui l'a réalisée. Par contre, les autres traitements de semences (fongicides ou insecticides autres que ceux de la classe 3A), ne sont pas obligés d'y figurer.  

Buts et avantages du registre : 

  • C'est un document de référence qui se veut simple et facilement accessible (dans le tracteur servant à arroser, dans l'entrepôt de pesticides...) ;
  • Il permet d'évaluer l'efficacité des traitements ainsi que la quantité et les coûts de pesticides à prévoir pour une prochaine année ;
  • Il aide à suivre les délais avant récolte (DAR) ou de réentrée aux champs ;
  • Il est utile dans la planification de rotations de cultures sécuritaires (surtout pour le maraîcher...).

La forme du registre n'est pas règlementée, mais on doit obligatoirement y retrouver les informations suivantes :

Le nom et les coordonnées de l'exploitant (et celles du propriétaire des terres s'il est différent), le nom et le numéro de certificat pour l'utilisation de pesticides du titulaire qui a effectué l'application, l'identification des parcelles, la superficie, la date, les produits utilisés (quantité totale, matières actives, # d'homologation), la raison du traitement et la culture ou le bâtiment qui en a fait l'objet. Les renseignements relatifs à la justification agronomique doivent aussi s'y trouver, le cas échéant.

D'autres informations non obligatoires, mais très utiles, peuvent y être ajoutées (météo, conditions de sol, doses, stade de la culture, etc.)

Différents outils pour tenir vos registres : 

Plusieurs modèles et outils existent pour vous permettre de tenir vos registres à jour. Il y a les modèles annexés à votre PAEF, l'outil AgConnexion, le registre en ligne de SAgE pesticides (qui contient automatiquement les IRE et IRS), les registres requis pour un programme de certification/salubrité à la ferme qui peuvent être bonifiés au besoin, ou encore un simple calepin de notes, que vous aurez possiblement plus de facilité à tenir à jour régulièrement.

Certificat pour l'utilisation de pesticides à jour : c'est la base  !

N'oubliez pas de le renouveler dès que le formulaire arrive parce que le délai de traitement est souvent d'un mois avant de le recevoir et votre détaillant ne peut pas vendre de pesticides sans une copie d'un certificat valide de l'exploitant ou de l'applicateur à forfait. Ce dernier doit avoir un permis de catégorie 8 pour offrir un service à forfait : C8 pour une entreprise ou un certificat CD8 pour un individu.

 

 

 

 


Les mauvaises herbes résistantes : parlons-en !

Chaque année, le nombre de nouveaux cas de résistance aux herbicides augmente, et la tendance ne risque pas de


À chaque buse son usage

La plupart des fermes possèdent une arroseuse pour les aider à contrôler les mauvaises herbes, les insectes et les


Les opportunités du soya Enlist

Les technologies offertes dans la culture du soya ont évolué rapidement depuis l’introduction des premières variétés