Les opportunités du soya Enlist

Les technologies offertes dans la culture du soya ont évolué rapidement depuis l’introduction des premières variétés Roundup Ready (RR) à la fin des années 90. L’augmentation de l’utilisation du glyphosate pour désherber a dévoilé certaines limites du produit lorsqu’utilisé seul. Outre l’apparition des mauvaises herbes résistantes au glyphosate, nous rencontrons plus souvent des populations de mauvaises herbes sur lesquelles le produit est moins efficace et où une combinaison de matières actives doit être utilisée.

La technologie Enlist E3, disponible aux producteurs du Québec pour la 3e année en 2021, offre une option de plus au niveau du désherbage dans le soya. Ce caractère (Enlist E3) assure au soya une tolérance face aux herbicides à plusieurs modes d’action ; en effet, les variétés dotées de cette technologie combinent une résistance aux herbicides à base de 2,4-D, glyphosate et glufosinate.

L’utilisation de plusieurs modes d’action dans un programme de désherbage, tout comme l'alternance des groupes chimiques et matières actives et la rotation des cultures, sont des stratégies à prioriser pour gérer le développement de la résistance des mauvaises herbes à certaines molécules. Le semis de variétés de soya Enlist E3 et l’utilisation de l’herbicide Enlist Duo (mélange de glyphosate et de 2,4-D) sont à considérer pour les producteurs voulant éviter l’apparition de mauvaises herbes résistantes dans leurs champs.

L’utilisation de l’herbicide Enlist Duo offre un excellent contrôle des graminées et des feuilles larges. La fenêtre d’application étendue du produit, allant du stade pré-levée à la pleine floraison du soya, donne au producteur une grande latitude au niveau du programme de désherbage. Différentes stratégies peuvent être employées selon la pression et le type de mauvaises herbes, et le nombre de passages souhaité. Le but étant de limiter la concurrence entre les mauvaises herbes et la culture pour que celle-ci atteigne son plein potentiel.

Voici quelques situations pour lesquelles l’utilisation de la technologie Enlist E3 devrait être envisagée :

  • Dans les champs où il y a une forte présence de prêle, l’ajout du 2,4-D au glyphosate permet une suppression de la partie aérienne pour une bonne partie de la saison. Cela réduit la pression de cette mauvaise herbe coriace sur la culture et permet au soya de prendre le dessus et de bien s’établir.
  • Pour le contrôle de l’amarante tuberculée, de la moutarde des oiseaux et de la petite herbe à poux dont des populations résistantes au glyphosate ont été détectées au Québec.
  • Dans les champs où on retrouve des mauvaises herbes difficiles à supprimer avec du glyphosate seul, par exemple du pissenlit, du laiteron et de la vesce.
  • Dans les champs où il y a présence de canola RR spontané. La présence de canola peut en effet devenir envahissante et perdurer sur plusieurs années ; le 2,4 D permet un très bon contrôle de cette culture qui peut parfois prendre le rôle d'une mauvaise herbe coriace.
  • Pour améliorer le contrôle des légumineuses telles que la luzerne ou le trèfle, lors de semis de soya dans une prairie ou après une coupe de foin.

Nous avons 5 variétés Enlist E3 performantes et adaptées à tout le territoire couvert par les Agrocentres disponibles pour les semis 2021. N’hésitez pas à discuter avec nous des possibilités et avantages de cette technologie pour votre entreprise.


Les mauvaises herbes résistantes : parlons-en !

Chaque année, le nombre de nouveaux cas de résistance aux herbicides augmente, et la tendance ne risque pas de


Rappel !

Depuis le 8 mars 2018, vous, producteurs agricoles, devez tenir à jour un registre d'application des pesticides


À chaque buse son usage

La plupart des fermes possèdent une arroseuse pour les aider à contrôler les mauvaises herbes, les insectes et les