À chaque buse son usage

La plupart des fermes possèdent une arroseuse pour les aider à contrôler les mauvaises herbes, les insectes et les maladies dans leurs cultures. La majorité de ces machines sont munies d'un ordinateur qui ajuste l’application de la bouillie uniformément selon la vitesse d’avancement. Avec l'automatisation de ce processus, on a peut-être plus souvent tendance à négliger les buses, qui sont pourtant la pierre angulaire pour une bonne application. 

Il faut d'abord déterminer la couverture nécessaire pour protéger la culture, selon le mode d'action du produit utilisé. Par exemple si on travaille avec un fongicide dans le soya, il faut couvrir le plus de surface possible et se rendre jusqu’au bas du plant. La quantité d’eau est alors plus importante et la dérive moins préoccupante. Un jet plat avec un débit de 200 L/ha procurera une bonne couverture jusqu’au bas de la plante. Par contre, cette même buse ne sera pas appropriée pour d'autres situations ; c’est pour cette raison que plusieurs buses sont requises pour une même arroseuse. 

Pour les grandes cultures, plusieurs types de jets sont disponibles sur le marché. Il y a d'abord les buses à jets plats, XR1, qui produisent un jet balai à fines gouttelettes, quelque soit la pression. Avec ce type de buses, il faut porter attention au vent car la dérive est une préoccupation. Pour pallier à ce problème, les buses AI1 sont apparues. Ce sont des jets balais avec induction d'air. Le principe est que l’air se mélange avec les gouttelettes pour les rendre plus uniformes, peu importe la pression d'opération. Elles sont souvent utilisées pour appliquer des produits systémiques comme le glyphosate par exemple. Ensuite, avec la venue de la technologie Xtend (dicamba), une nouvelle buse TTI1 a fait son apparition. Elle produit de très grosses gouttelettes, pour un meilleur contrôle de la dérive. Par contre, elle ne peut pas être utilisée avec tous les produits, puisque la qualité de la couverture diminue lorsque la taille des goutelettes augmente. 

Les fabricants ont aussi développé des produits qui aident à uniformiser les gouttelettes. Plus les gouttelettes sont homogènes, moins il y a de risques de dérive et meilleure est la couverture. L'Interlock en est un exemple ; très efficace à éliminer la fraction de gouttelettes ultra fines, il peut être utilisé avec tous les types de buses. Par contre, ce ne sont pas tous les produits qui se mélangent avec des agents antidérive et ces derniers ne remplacent aucunement les buses antidérive.

Les meilleurs conseillers pour vous aider avec le choix des buses sont vos détaillants TeeJet, Hardi ou Hypro, pour ne nommer que ceux-là. N'oubliez pas que les buses ont une durée de vie limitée ; il faut les vérifier et les changer au besoin. Prenez toujours le temps de calibrer votre arroseuse, l'efficacité de vos traitements en sera améliorée !

1 Les noms utilisés sont ceux de la compagnie Teejet, mais toutes les compagnies qui fabriquent des buses offrent l'équivalent de celles-ci.


Les mauvaises herbes résistantes : parlons-en !

Chaque année, le nombre de nouveaux cas de résistance aux herbicides augmente, et la tendance ne risque pas de


Rappel !

Depuis le 8 mars 2018, vous, producteurs agricoles, devez tenir à jour un registre d'application des pesticides


Les opportunités du soya Enlist

Les technologies offertes dans la culture du soya ont évolué rapidement depuis l’introduction des premières variétés